web site hit counter Les Caprices de Marianne - Ebooks PDF Online
Hot Best Seller

Les Caprices de Marianne

Availability: Ready to download

Le texte de la comédie est accompagné d'un questionnaire, d'une lecture d'image, d'un bilan de première lecture, d'une biographie de Musset, d'une remise en contexte, d'une chronologie, etc. Le texte de la comédie est accompagné d'un questionnaire, d'une lecture d'image, d'un bilan de première lecture, d'une biographie de Musset, d'une remise en contexte, d'une chronologie, etc.


Compare

Le texte de la comédie est accompagné d'un questionnaire, d'une lecture d'image, d'un bilan de première lecture, d'une biographie de Musset, d'une remise en contexte, d'une chronologie, etc. Le texte de la comédie est accompagné d'un questionnaire, d'une lecture d'image, d'un bilan de première lecture, d'une biographie de Musset, d'une remise en contexte, d'une chronologie, etc.

30 review for Les Caprices de Marianne

  1. 4 out of 5

    eli

    gay😌😌😌

  2. 5 out of 5

    Godard

    genel itibariyle sevsem de eksiklikleri olduğunu düşünüyorum.

  3. 5 out of 5

    Mohamed

    مسرحية نزوات ماريان من تآليف الأديب الفرنسي ألفريد دي موسييه من انتاج البرنامج الثقافي https://www.youtube.com/watch?v=2xtuq... مسرحية نزوات ماريان من تآليف الأديب الفرنسي ألفريد دي موسييه من انتاج البرنامج الثقافي https://www.youtube.com/watch?v=2xtuq...

  4. 4 out of 5

    Caroline

    À Naples, une jeune femme mariée, Marianne, est aimée de Coelio. Souhaitant rester fidèle à son époux, Claudio, Marianne repousse les avances de Coelio. Ce dernier fait appel à un ami libertin, Octave, pour conquérir Marianne. Si Marianne continue de refuser les avances de Coelio, elle tombe amoureuse d'Octave et consent à lui offrir un rendez-vous où elle lui avoue son amour. Alors qu'Octave décider de renoncer à Marianne, Claudio soupçonnant sa femme d'adultère fait abattre l'amant qui approch À Naples, une jeune femme mariée, Marianne, est aimée de Coelio. Souhaitant rester fidèle à son époux, Claudio, Marianne repousse les avances de Coelio. Ce dernier fait appel à un ami libertin, Octave, pour conquérir Marianne. Si Marianne continue de refuser les avances de Coelio, elle tombe amoureuse d'Octave et consent à lui offrir un rendez-vous où elle lui avoue son amour. Alors qu'Octave décider de renoncer à Marianne, Claudio soupçonnant sa femme d'adultère fait abattre l'amant qui approchera de la maison : Coelio tombe dans le guet-apans et meurt. Lors de la dernière scène, Octave avoue à Marianne qu'il n'avait jamais rien ressenti de sérieux pour elle. La fin tragique de cette pièce sonne comme un avertissement : Marianne a le coeur déchiré suite à la mort de Coelio, lorsqu'elle comprend qu'il était digne d'amour et avait des sentiments sincères. C'est la personnalité et l'expérience de Marianne qui est au coeur de la pièce : femme hautaine, elle se refuse à l'amour vrai. Elle ignore même ce qu'est l'Amour jusqu'à la mort du seul homme l'ayant vraiment aimé. Publié en 1833, cette pièce est toujours autant d'actualité.

  5. 4 out of 5

    Metin Yılmaz

    Kadınları kızdırmamak lazım, damarlarına basmamak lazım. Ha bir de zamparalık yaparken az biraz mantık kullanmak lazım. Tamam aşkın gözü kör ama ölümün ki değil... Dikkatli olmak lazım.

  6. 5 out of 5

    Mehmet

    Okurken çok sıkıldığımı söyleyebilirim. Kısacık bir kitap olmasina ragmen bir turlu bitmek bilmedi benim icin.

  7. 5 out of 5

    Benjamin

    Courte pièce de théâtre de Alfred de Musset, qui débute comme une comédie et se termine comme une tragédie, plusieurs sujets traversent la pièce (l’amour, la condition féminine). Un beau texte bien que j’aurais aimé un peu moins court, mais que j’ai beaucoup apprécié.

  8. 4 out of 5

    Julia🎐

    I usually can’t stand Musset. I think his writing has the potential to be good but his character work reeks of this boring and vaguely misogynistic ideology and it’s trite, it’s tiresome to read. French nineteenth century literature, on that particular front, aged really really poorly. It’s particularly jarring with Musset, who lacks Hugo’s tender energy, Alfred de Vigny’s elegance or Lamartine’s elegiac streak. He lacks matter and he lacks grace, which is worse. Truly, this little play had littl I usually can’t stand Musset. I think his writing has the potential to be good but his character work reeks of this boring and vaguely misogynistic ideology and it’s trite, it’s tiresome to read. French nineteenth century literature, on that particular front, aged really really poorly. It’s particularly jarring with Musset, who lacks Hugo’s tender energy, Alfred de Vigny’s elegance or Lamartine’s elegiac streak. He lacks matter and he lacks grace, which is worse. Truly, this little play had little of both. Yet again, another story about would be lovers who are separated by their own volition and unlikely shenanigans. Everything bourgeois, all vapors, nothing tangible! That being said, it is fun when authors write gay characters without meaning to and Octave sure was that. It kept me reading! I think a staging of this would be really fun with a clear focus on his devotion for Coelio. Friendship between boring dudes can’t save bad plays! Only good old gratuitous homoeroticism to amuse the girls and the gays!

  9. 4 out of 5

    Laura

    En 1851, Alfred de Musset qualifiait sa pièce de comédie, et pourtant, le drame couve dans de nombreuses répliques… La pièce se passe dans un Naples imaginaire, et raconte l’histoire de Cœlio, un jeune homme amoureux qui rêve de conquérir Marianne, épouse du juge Claudio. N’osant l’aborder, il tente d’abord d’utiliser l’entremise de la vieille Ciuta, qui n’obtient rien de la jeune femme que l’affirmation de sa fidélité conjugale. Cœlio fait alors en dernier recours appel à son ami Octave, viveur En 1851, Alfred de Musset qualifiait sa pièce de comédie, et pourtant, le drame couve dans de nombreuses répliques… La pièce se passe dans un Naples imaginaire, et raconte l’histoire de Cœlio, un jeune homme amoureux qui rêve de conquérir Marianne, épouse du juge Claudio. N’osant l’aborder, il tente d’abord d’utiliser l’entremise de la vieille Ciuta, qui n’obtient rien de la jeune femme que l’affirmation de sa fidélité conjugale. Cœlio fait alors en dernier recours appel à son ami Octave, viveur et libertin, cousin du mari de Marianne. Celle-ci continue de refuser ses avances mais… l’amour va jouer un tour mortel à ce trio très romantique… Free download audio in French available at Litterature audio.com

  10. 4 out of 5

    belisa

    bir çırpıda okundu bitti, fena değildi

  11. 5 out of 5

    Rémy

    « Que tu es heureux d'être fou ! ─ Que tu es fou de ne pas être heureux ! » « Que tu es heureux d'être fou ! ─ Que tu es fou de ne pas être heureux ! »

  12. 5 out of 5

    Niuosha

    -Mais non pas dans mon cœur, Octave.pourquoi dis-tu : Adieu l'amour ? -Je ne vous aime pas Marianne ; c'était Cœlio qui vous aimait. -Mais non pas dans mon cœur, Octave.pourquoi dis-tu : Adieu l'amour ? -Je ne vous aime pas Marianne ; c'était Cœlio qui vous aimait.

  13. 4 out of 5

    Aviendha

    Duygu aktarımı konusunda eksikleri olan kitap, klasik bir hikaye işliyor. Tahmin edilir şekilde sonlanıyor.

  14. 5 out of 5

    Naïma

    Court et percutant. Léger et intelligent. Incisif et distrayant. Avant-gardiste Musset? Donne à réfléchir en tout cas : "qu'est-ce après tout qu'une femme?" Court et percutant. Léger et intelligent. Incisif et distrayant. Avant-gardiste Musset? Donne à réfléchir en tout cas : "qu'est-ce après tout qu'une femme?"

  15. 4 out of 5

    Maan Kawas

    A beautiful play that is reminiscent of the courtly love plays, which also includes a character that is a reminiscent of ‘La Celestina” as well. They first pages make you feel that it is a love comedy, but the end of it turns to be a tragedy. Alfred de Musset used a very poetic and beautiful language in his play; unfortunately, he had to make too many changes to its contents and elements in order to meet the strict demands of the censorship of the time. What is most painful in the play is the mi A beautiful play that is reminiscent of the courtly love plays, which also includes a character that is a reminiscent of ‘La Celestina” as well. They first pages make you feel that it is a love comedy, but the end of it turns to be a tragedy. Alfred de Musset used a very poetic and beautiful language in his play; unfortunately, he had to make too many changes to its contents and elements in order to meet the strict demands of the censorship of the time. What is most painful in the play is the misunderstanding that occurs when Coerlio thinks that Octave was deceiving him (When Marianne was calling Coerelio by the name of Octave), which is not true. He died very sad because of this misunderstanding/imagined betrayal. Octave does not know about that at all, and shows deep fondness and love toward his best friend Coerlio. On the other hand, we see that Marriane, who seemed innocent and pure at the beginning of the play shows changes in her moods and character in the end when she begins to admire Octave, and resists her husband the dull magistrate in an assertive way, showing him that she is not a puppet in his hands.

  16. 5 out of 5

    Lily

    I liked this play! There was some good "coq-à-l'ane" (what is it in English? It's something Shakespearean.) I much preferred Octave to Cœlio, although I think the reader/spectator was supposed to like Cœlio better because he is a romantic, a dreamer (and we know what I think of French Romantics now...) Les Caprices de Marianne was my favorite of the French Romantic books I read for this class. It reminded me so strongly of Junior Year French. I feel like Madame Caster would have done a great job I liked this play! There was some good "coq-à-l'ane" (what is it in English? It's something Shakespearean.) I much preferred Octave to Cœlio, although I think the reader/spectator was supposed to like Cœlio better because he is a romantic, a dreamer (and we know what I think of French Romantics now...) Les Caprices de Marianne was my favorite of the French Romantic books I read for this class. It reminded me so strongly of Junior Year French. I feel like Madame Caster would have done a great job teaching this book!

  17. 4 out of 5

    amélie

    CLAUDIO : Je vous défendrais de le voir, et d'échanger avec lui aucune parole, soit dans ma maison, soit dans une maison tierce, soit en plein air. MARIANNE : Ah! ah! vraiment! Voilà qui est nouveau! Octave est mon parent tout autant que le vôtre ; je prétends lui parler quand bon me semblera, en plein air ou ailleurs, et dans cette maison, s'il lui plaît de venir. CLAUDIO : Je vous défendrais de le voir, et d'échanger avec lui aucune parole, soit dans ma maison, soit dans une maison tierce, soit en plein air. MARIANNE : Ah! ah! vraiment! Voilà qui est nouveau! Octave est mon parent tout autant que le vôtre ; je prétends lui parler quand bon me semblera, en plein air ou ailleurs, et dans cette maison, s'il lui plaît de venir.

  18. 5 out of 5

    Orlane

    This is just a great play, a breath of fresh air! It's really short and easy to read: so, a very quick read as well! This play, like Hernani,mixes many different genres. I loved that! My interest was awoken instantly. If you're looking for a nice, fast, and original classic:this is the one for you This is just a great play, a breath of fresh air! It's really short and easy to read: so, a very quick read as well! This play, like Hernani,mixes many different genres. I loved that! My interest was awoken instantly. If you're looking for a nice, fast, and original classic:this is the one for you

  19. 5 out of 5

    Anaïs

    Suis-je la seule à trouver le personnage de Marianne fascinant ? Les "caprices" de Marianne ne sont en rien des caprices, mais une revendication d'une liberté, une revendication d'une femme libre. Marianne, qui sort du couvant, est mariée à un bon parti (elle ne l'a pas choisi, du moins pas par amour). Elle exige un respect de la part des hommes, et ne souhaite pas être méprisée. Coelio est tombée sous son charme, mais ce n'est pas réciproque. Le dilemme que lui impose Octave l'a met dans une sit Suis-je la seule à trouver le personnage de Marianne fascinant ? Les "caprices" de Marianne ne sont en rien des caprices, mais une revendication d'une liberté, une revendication d'une femme libre. Marianne, qui sort du couvant, est mariée à un bon parti (elle ne l'a pas choisi, du moins pas par amour). Elle exige un respect de la part des hommes, et ne souhaite pas être méprisée. Coelio est tombée sous son charme, mais ce n'est pas réciproque. Le dilemme que lui impose Octave l'a met dans une situation délicate, alors qu'elle n'a rien demandé. Elle n'a jamais voulu cet amour. Pourtant, son mari l'accuse de l'avoir trompé. Indigné, elle choisit alors de prendre un amant pour faire comprendre aux hommes qu'ils ne peuvent pas lui imposer de destinée. Elle est et restera toujours maître de son destin. Encore une fois, on lui impose l'homme avec qui elle devrait tromper son mari. Elle ne se laissera pas faire, et choisira une dernière fois la liberté en essayant de côtoyer Octave. Souvent, Marianne est décrite comme une personne froide et orgueilleuse, alors qu'en réalité, elle est un exemple de femme qui s'émancipe de cette domination masculine et qui préfère sa liberté aux dictats d'une société mysogine.

  20. 4 out of 5

    Anaïs

    "Les caprices de Marianne ont parfois été perçus comme l'amorce d'une bataille des sexes. En effet, pour la première fois sur scène, une femme, Marianne, osait parler d'amour, non pas l'amour pour un mari ou pour un amant, mais de l'amour lui-même. [...] Par l'intermédiaire de Marianne, Musset donna la parole à un mouvement qui depuis la préciosité, agissait dans l'ombre pour que la femme obtint un statut comparable à celui de l'homme, pour qu'elle fût appréciée pour ses différences aussi, et qu "Les caprices de Marianne ont parfois été perçus comme l'amorce d'une bataille des sexes. En effet, pour la première fois sur scène, une femme, Marianne, osait parler d'amour, non pas l'amour pour un mari ou pour un amant, mais de l'amour lui-même. [...] Par l'intermédiaire de Marianne, Musset donna la parole à un mouvement qui depuis la préciosité, agissait dans l'ombre pour que la femme obtint un statut comparable à celui de l'homme, pour qu'elle fût appréciée pour ses différences aussi, et que fussent enfin considérées ses aspirations. Le personnage de Marianne marqua donc l'émergence d'une parole jusqu'alors souterraine. Il incarne le refus d'entériner un statut social hérité des temps anciens. "

  21. 5 out of 5

    Ines

    C'était longtemps depuis commencer à lire ce bouquin .. il est déjà compose de deux pièce de théâtre ; "Les caprices de Marianne" et "On ne badine pas avec l'amour" . Et pour être sincère j'ai pas compris tout les détails des deux pièces mais généralement c’était acceptable. Et quand on parle de l'idée globale , le bouquin parla de l'amour . (il faut ajouter que les deux pièces sont comédiennes) Le langage était vraiment fascinante . J'ai surtout aimé Les Caprices de Marianne mais plutôt mieux com C'était longtemps depuis commencer à lire ce bouquin .. il est déjà compose de deux pièce de théâtre ; "Les caprices de Marianne" et "On ne badine pas avec l'amour" . Et pour être sincère j'ai pas compris tout les détails des deux pièces mais généralement c’était acceptable. Et quand on parle de l'idée globale , le bouquin parla de l'amour . (il faut ajouter que les deux pièces sont comédiennes) Le langage était vraiment fascinante . J'ai surtout aimé Les Caprices de Marianne mais plutôt mieux compris "On ne badine pas avec l'amour". J'ai tellement vécu avec les personnages et surtout Camille de la deuxième pièce que je parlais avec elle tout le temps et à haute voix . Je devienne folle ?

  22. 5 out of 5

    Büşra Yıldırım

    Marianne'in Kalbi, Marianne adında evli bir kızın âşıklarını anlatıyor. Güzelliğinden ve zarafetineen ötürü penceresinin önünde şarkı söyleyenler ve serenat yapanlar mevcut. Açıkçası konu gereği hiç de bana uymayan bir kitap. Sırf adından ötürü ve kısa olması beni cezbetti. Boş vaktinizde okuyacağınız türden bir kitap. Marianne'in Kalbi, Marianne adında evli bir kızın âşıklarını anlatıyor. Güzelliğinden ve zarafetineen ötürü penceresinin önünde şarkı söyleyenler ve serenat yapanlar mevcut. Açıkçası konu gereği hiç de bana uymayan bir kitap. Sırf adından ötürü ve kısa olması beni cezbetti. Boş vaktinizde okuyacağınız türden bir kitap.

  23. 4 out of 5

    Inès

    J’ai été étonnement surprise, j’ai bien aimé, moi qui n’aime pas vraiment lire des classiques et encore moins des pièces de théâtre. Celle-ci est en seulement 2 actes et se mit facilement en une journée, j’ai beaucoup aimé l’histoire, courte et simple même si elle se termine trop vite à mon goût car il n’y a que 2 actes. Très bonne surprise en tout cas

  24. 4 out of 5

    Kadir Kılıç

    Marianne'in Kalbi okuduğum ilk Musset kitabı oldu. Kompleks bir olay örgüsü yer almayan kısa bir oyun olmasına rağmen oyunu sevdim. Oyunun tek sorunu türünün dram mı yoksa komedi mi olacağı konusunda yazar kararsız kalmış ve sonuç olarak ortaya karışık bir oyun yazmış. Marianne'in Kalbi okuduğum ilk Musset kitabı oldu. Kompleks bir olay örgüsü yer almayan kısa bir oyun olmasına rağmen oyunu sevdim. Oyunun tek sorunu türünün dram mı yoksa komedi mi olacağı konusunda yazar kararsız kalmış ve sonuç olarak ortaya karışık bir oyun yazmış.

  25. 4 out of 5

    Lucy

    I know this became la règle du jeu but of all the cinematic masterpieces its themes are almost identical to tommy wiseau's the room. women are impossible to understand and they'll ruin friendships by rejecting the man who truly loves them, ending in death? snap. I know this became la règle du jeu but of all the cinematic masterpieces its themes are almost identical to tommy wiseau's the room. women are impossible to understand and they'll ruin friendships by rejecting the man who truly loves them, ending in death? snap.

  26. 4 out of 5

    Étoiles par grand vent

    je ne saurai expliqué pourquoi, mais cela m'a plu 🤷‍♀️ je ne saurai expliqué pourquoi, mais cela m'a plu 🤷‍♀️

  27. 5 out of 5

    amelle

    Short, sweet, and predictable. The highlight of Marianne is undoubtedly Musset's writing, rich and delectable. Short, sweet, and predictable. The highlight of Marianne is undoubtedly Musset's writing, rich and delectable.

  28. 5 out of 5

    Graziella (AuxPetitsBonheurs)

    Plus tragique que comique pour moi ! J'aime beaucoup le sarcasme d'Octave. Plus tragique que comique pour moi ! J'aime beaucoup le sarcasme d'Octave.

  29. 5 out of 5

    mmart

    Olaylar isik hiziyla baslayip bitiyor...

  30. 5 out of 5

    Jeanne Charneau

    Une pièce un peu courte.

Add a review

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Loading...
We use cookies to give you the best online experience. By using our website you agree to our use of cookies in accordance with our cookie policy.